• Mon fonctionnement en classe flexible: première semaine

    Je commencerai cet article en avouant que je n'ai lu aucun livre pédagogique sur le sujet. J'ai visité beaucoup de sites et de blogs, discuté via FB avec des enseignantes qui souhaitaient passer à la classe flexible, regardé beaucoup de photos, visiter pour la énième fois mon Suédois préféré en me disant "cela pourrait aller dans une classe flexible?".

    Je n'ai donc aucune légitimité. Je teste, je tente, peut-être même que je sacrifie (arf) mais j'ai envie de croire en ce dispositif.

     

    Mon constat:

    Beaucoup d'enfants n'arrivent plus à se tenir assis sur leur chaise. Ils doivent bouger pour mieux se recentrer. C'est comme cela. Menacer d'une punition n'y fait rien. Alors il y a le "sage" qui bouge mais sans rien dire, donc on ferme les yeux ou on rappelle gentiment à l'ordre. Et puis il y a le "casse-pied", celui qui bouge et envahit tout l'espace de la classe, qui se jette sur le premier stylo qui tombe, qui court à la poubelle vider sans cesse son taille-crayon, qui se balance et se casse la figure. 

    Je stéréotype volontairement. Nos élèves, qu'ils soient en situation de réussite ou en grande difficulté, ont besoin de bouger. Rester sur sa chaise 5h par jour, ce n'est plus possible et cela se traduit par des séances entrecoupées de "Rassis-toi, tiens-toi droit, remonte sur ta chaise, écouuuuuttttttteeeee"...

     

    Ma vision de la classe flexible

    J'ai lu sur certains blogs que la classe flexible s'accompagnait d'un travail en atelier.

    Pour ma part, même si je travaille 20 minutes par jour en atelier (les 5 au quotidien), j'ai quand même un fonctionnement de classe plutôt traditionnelle. Au coin regroupement (je ne pourrai plus enseigner sans le coin regroupement...), on découvre ou on revient sur la notion, on débat, on discute, on argumente, on met en commun... Vient après le travail individuel (parfois par binôme) fait à sa place. C'est à ce moment-là qu'intervient la classe flexible. Chaque enfant va pouvoir choisir où il va passer ses 20 minutes de travail individuel. Il attrape son pot et son cahier (ou sa fiche) et s'en va rejoindre son "spot" (j'adore ce mot).

    Donc, dans ma vision de la classe flexible, chaque enfant peut effectuer la même tâche, mais tout simplement en n'étant pas assis de la même façon.

     

    Classe flexible tout le temps?

    Dans ma classe, c'est non. J'ai souhaité conserver les casiers de mes élèves. Je veux aussi que chacun de mes loupiots ait une place assise "pieds au sol" (pour différencier avec assis au sol) pour les moments d'écriture et de geste graphique.

    De plus, je travaille actuellement à 80%. Mon binôme ne souhaitant pas travailler en flexible, nous rangerons les galettes et les ballons pour son jour et nous remplacerons les ballons par des tabourets (empilés dans la classe, ils ne prennent guère de place).

     

    Donc, le matin, nous entrons en classe avec nos cartables et chacun va s’asseoir à sa place, sa place à son bureau, sa place d'avant la classe flexible. Donc, à ce moment là, chaque enfant a une place désignée, attribuée, choisie par MOI! Les enfants accrochent leur cartable au crochet de son casier, écrivent leurs devoirs, font leurs rituels grâce à la pochette qui se trouve dans leur casier. 

    L'emploi du temps est affiché au tableau, les enfants savent ce qui va se passer après les rituels. J'ai fermé les spots qui ne sont pas adapté à l'activité (exemple, s'il faut copier un exercice au tableau, je ferme les places debout qui tournent le dos au VPI).

    Vient le moment de l'inscription: les responsables du jour (voir cet article) viennent s'inscrire, puis ceux du jour suivant et ainsi de suite. C'est le moyen que j'ai trouvé pour éviter la foire aux empoignes, pour que chacun puisse choisir une fois par semaine en priorité son spot. 

    Pour l'instant, nous sommes vraiment en période de rodage, chaque enfant doit essayer plusieurs fois les différents spots pour se faire une idée de ce qui lui convient ou pas.

     

    Aucun texte alternatif disponible.

    Voici l'affichage dont je me sers pour l'inscription. Chaque enfant a un numéro. C'est imprimé sur du papier aimanté.

    Télécharger « Affichage pour s'inscrire.pdf »

     

    Voici mon plan de classe. Mon VPI est la zone noire associée au coin regroupement.

    Mon fonctionnement: première semaine

     

     Les enfants prennent leurs matériel personnel (pot à crayons et cahier ou fiche) puis vont à leur spot.

    Quand le travail individuel est fini, on range son spot et l'on revient à son bureau. On rebasculera en classe flexible au prochain travail individuel. A ce moment-là, il y aura une nouvelle inscription car notre corps aura sûrement besoin d'autre chose.

     

    Les règles

    Il en faut en classe flexible. Parce que la classe flexible, cela a un côté ludique. Pour l'instant, mes élèves sont sérieux. Ils ont compris la confiance que j'ai mis en eux. Leur laisser le choix, les laisser choisir. Seul un élève (celui qui a des troubles du comportement, celui qui devrait être le plus concerné par ce système) n'arrive pas à trouver son équilibre.

    Cependant, je suis lucide, je sais que ce calme est aussi dû à la nouveauté. Donc, je fais de la prévention tous les jours en rappelant les 5 règles de la classe flexible.

    Aucun texte alternatif disponible.

    Télécharger « CLASSE FLEXIBLE Regles.pdf »

     

    Et il va falloir réfléchir à...?

    - quand les enfants ont fini leur travail. Je ne souhaite pas qu'ils aillent fouiller dans leur casier, donc, pour l'instant, ils lisent. Mais je vais réfléchir à autre chose.

    - un mot pour parler de tout cela aux parents. J'ai déjà eu une réflexion de maman marquant la curiosité et s'inquiétant de l'assise de son enfant. Je comprends son inquiétude et je souhaite répondre à leurs interrogations. Ça y est, j'ai pondu un petit quelque chose ici.

    - une fiche d'observation pour les enfants afin qu'ils puissent écrire leurs ressentis face aux spots afin de les choisir plus efficacement.

    - comment convaincre mes collègues et vous tongue!

     

    « Le matérielContrat élève et mot aux parents »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Février à 21:44
    Ayleen & Kyban

    J'ai deux questions :

    1. Ton coin regroupement est matérialisé comment ? Un espace libre devant le tableau ? Ils s’assoient par terre ?
    2. Leur table respective est une des tables des ilots, donc ?

    Et une question bonus :

    • Les inscriptions aux spots te prennent combien de temps ? Qui "met à zéro" l'affichage ?

    En tout cas, merci pour ce super article ! Il m'aide à réfléchir :)

      • Mercredi 7 Février à 21:51

        1 - Rien n'est mis au sol, c'est juste un espace libre. On s’assoit à même le sol quand on est en grand groupe. S'ils y viennent pour lire ou travailler pendant les spot, ils peuvent utiliser un coussin de cuir. Je suis moi même assise soit par terre soit sur un petit marche pied Ikea.

         

        2- Oui, leur table respective est une des tables des îlots, composés uniquement de pupitres traditionnels. J'ai dû baisser en urgence l’îlot des ballons pour une meilleur position, mais les autres sont tous à une hauteur égale.

         

        Bonus : entre 5 et 10 minutes. Mais c'est de plus en plus rapide. J'ai bon espoir à ne pas dépasser les 5 minutes quand les élèves connaîtront mieux les spots et se connaîtront mieux eux-même. Cela me fait penser qu'il faut que je prévois une fiche d'observation pour eux à la rentrée...

         

         

    2
    MimiProf
    Jeudi 8 Février à 13:36
    Merci pour tes commentaires et tes réflexions! Si j’ai bien compris, les places habituelles deviennent des places flexibles pendant le travail individuel? Vous empilez les chaises dans un coin et vous échangez avec le matériel flexible selon ton plan?
    3
    nath
    Jeudi 8 Février à 22:40
    super cet article. je vais me lancer dans ce genre de dispositions.je cherche comment faire.ton plan à l air bien. tu as acheté où et quel matériel exactement?tu as combien d élèves?
    4
    mamangele
    Vendredi 9 Février à 11:31
    Bonjour pourrais tu nous mettre des photos de ta classe svp?
    5
    PatPat
    Vendredi 9 Février à 13:43

    Bonjour,

    Merci pour le partage, pensez vous qu'il serait possible de ne proposer qu'à une poignée d'élève de choisir la position qui leur va. En fait j'ai identifié dans ma classe un élève en grande difficulté à qui j'aimerai proposer ce fonctionnement mais pour le moment je ne peux pas me lancer pour toute la classe.

      • Vendredi 9 Février à 13:45
        J'ai commencé pour un élève, en effet. Mais il faut s'attendre à des frustrations...
    6
    Samedi 10 Février à 11:13

    Ah ça y est, à peine en vacances et déjà des nouvelles cogitations, à cause de toi cette fois-ci ! tongue

    Sérieusement, merci pour ton partage de réflexion et d'expérience de mise en place. Je ne pense pas me lancer dans un fonctionnement à inscription pour différents spots, car pour les temps de travail individuel en autonomie, mes élèves ont déjà la possibilité de s'installer où il convient le mieux (pour 15-20 min max avant changement), mais du coup le lieu dépend plutôt de l'activité choisie (ou imposée), qui peut être soit à leur place, à un autre bureau libéré si l'élève est ailleurs pour être en binôme, à un ordinateur ou au sol avec un tapis ou un coussin. Donc du coup, je pense que je vais sans doute tester le petit matériel facilement stockable et déplaçable en prenant quelques galettes, casques et "toobaloo" qui seront à disposition libre, et pour les ballons et élastiques, faut que je réfléchisse !

    bon week-end !

      • Samedi 10 Février à 11:44

        Merci pour ce retour TitLine! J'ai hâte de lire tes retours!

    7
    brochard
    Samedi 10 Février à 13:02

    merci pour les idées, je vais essayer de me lancer pour mes élèves d'ULIS .... j'ai déjà 2 ballons, 3 galettes, deux petits tabourets rotatifs et deux "trucs" à mettre aux pieds des bureaux pour occuper les jambes des enfants bougeant sans cesse: des  busylegs (top)... le seul pb c'est que mes bureaux sont encombrants (mais génial car grands avec rangement) .... donc à réfléchir

    Je lorgne aussi sur cette balançoire

    J'ai décidé de consacrer une partie de mon budget de l'an prochain à ça (surtout que j'ai un nouvel espace classe)

      • Samedi 10 Février à 16:29
        Wahou, cela donne envie. Je connais la balancelle pour frequenter les milieux de Kinésithérapeutes. Mais mon dieu, quel prix !!!
    8
    Anne-So
    Samedi 10 Février à 15:59
    Bonjour, je trouve t'es idées supers chouettes et aimeraient tenter qqch dans ma classe même si je n'ai ni l'espace ni le budget pour faire a pour tous les élèves mais J'ai 3 questions. Pour les ballons, il faut quel genre de ballon? Quelle taille pour être précise, pour les élèves? Et pour stabiliser ca se trouve où, ou vomment en fabriquer?
    Et puis qu'est-ce que tu appelles les galettes?
    Je reviendrai sans doute avec d'autres questions mais merci déjà pour tes idées!

    Je viens d'avoir la réponse pour les galettes et les stabilisateurs mais je me.demandais juste pour les ballons quel diamètre ils ont? J'en ai un chez moi que je voulais amener en classe et pensait regarder aussi sur un site de petites annonces pour avoir moins cher mais la taille est importante.
      • Samedi 10 Février à 16:25
        Merci pour ce message. J'ai pris les plus petits de décathlon... Ils font 65 cm mais je ne les ai pas gonflés à fond pour mes ce1
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :