• Et si, l'année prochaine...

    Pourquoi le coronavirus fait-il si peur? - BLOG | Le Huffington ...

    Très clairement, nous ne sommes pas à l'abri d'une autre pandémie. Mais je refuse d'être prise au dépourvu! Je n'ai que très peu de moyens pour contrôler tout cela, mais, malgré tout, j'en ai quand même quelques-uns.

     

    Donc, je commence à cogiter pour le mois de septembre (j'ai bien le temps pour affiner tout cela me direz-vous). Mais voici un début de réflexion qui s'enrichira, j'en suis sûre, de vos commentaires.

     

     

    Et si, l'année prochaine...

    Ressources numériques des parents

     

    En début d'année, je vais faire passer un petit questionnaire aux parents pour savoir qui a un ordinateur, une connexion, une imprimante... Bref, pour répertorier un petit peu le matériel de chacun. Je demanderai aussi à mes collègues quels sont les élèves qui n'ont pas réussi à se mobiliser pendant le confinement.  Je saurai ainsi à quoi m'attendre.

     

     

     

    Et si, l'année prochaine...

    Class Dojo pour entretenir le lien

     

    J'utilise Class Dojo depuis 2 ans et il correspond à mes attentes. Mais vous trouverez des équivalents dans Klassroom ou Toutemonannée.com . Ces outils sont primordiaux pour garder le lien avec les familles. J'étais très contente d'avoir cet outil quand le confinement a été annoncé. Mes parents d'élèves avaient pris l'habitude de le consulter et de l'utiliser régulièrement. Je serai cependant plus attentive aux 5 familles qui ne se manifestaient jamais et qui, du coup, n'ont pas apprivoisé l'outil au moment de la crise. Je rédigerai aussi un protocole de prise en main pour ceux qui en ont besoin (d'ailleurs, si vous êtes partant pour cogiter là-dessus, n'hésitez pas à me contacter). 

    Je me suis rendue compte que je sous-exploitais cette application. A moi de voir comment affiner tout cela.

     

     

    Et si, l'année prochaine...

     Une classe flexible malgré tout 

     

    En septembre, deux possibilités: soit on accueille tous les enfants (et là, à la poubelle les protocoles de chacun sa place, 1 m de distanciation...), soit on continue avec 15 élèves. Si on continue sur l’accueil en demi-groupe, je pense que chaque enfant bénéficiera d'un bureau et d'une assise de sol (galette, plaquette, Z-tool, petite table basse individuelle) qu'il pourra utiliser en extérieur. 

    Coté "petit matériel", je continue sur les pots individuels et un casier par élève dans les meubles à tiroirs.

     

     

     

    Et si, l'année prochaine...

     On continue les ateliers ! 

     

    Cesser les ateliers, dire au revoir à la manipulation, c'est accepter, pour certains élèves, de ne plus leur venir en aide, de ne plus les faire avancer aussi vite et aussi bien que maintenant. Donc NON!

    J'ai commencé à réfléchir activement à la question. Je vais investir dans des boites (à chaussures sûrement), autant de boites que d'élèves. Dans chaque boite, il y aura des ateliers individuels. J'en ai beaucoup, vraiment. Je ferai un mix d'ateliers de français, maths, QLM et Arts.

    Ces boites, je les séparerai en deux groupes, comme les enfants de ma classe. Ainsi, les enfants du groupe A manipuleront chacun une boite du groupe A le lundi et le mardi. Les enfants du groupe B manipuleront chacun une boite du groupe B le jeudi et le vendredi. On change de boite chaque semaine! Les boites sont préparées à la période.

    Cette façon de travailler permet un temps de pause de 5 jours entre chaque manipulation et évite la désinfection systématique.

     

    Et pendant que certains loulous seront sur des ateliers, d'autres seront sur fiche et plan de travail avec moi. 

     

     

     

    Et si, l'année prochaine...

     Travail en Binôme?

     

    Je reste convaincue qu'on apprend mieux avec ses pairs. Je réfléchis à de grandes plaques de plexiglas à coincer entre deux bureaux qui se font face. Un élève manipule, l'autre commente et cogite avec lui. On peut ainsi permettre le travail en binôme, la lecture à deux, la correction par un pair, l'entraide... Coté nettoyage, un coup sur le plexi et la table  au départ du binôme. Après, peut-etre que les visières suffiraient...

    Je ne sais pas si ce projet est faisable, son coût, s'il respecte le protocole sanitaire. Je ne suis pas actuellement sur le terrain... Mais si vous avez des pistes pour moi, je prends!

     

     

     

    Et si, l'année prochaine...

     A fond les tablettes !

     

    Notre école est équipée de tablettes qui, pour le coup, sont hyper faciles à désinfecter. On peut réfléchir à un parcours d'activités à réaliser, genre de plan de travail sous forme de QRcode affichés au tableau qu'il suffit de scanner. C'est une autre forme de manipulation. Rallye lecture, QCM, vidéos explicatives ou de découvertes. Mettons tous nos moyens au service de nos élèves!

     

     

    Et si, l'année prochaine...

     Rendre les élèves autonomes

     

    Si l'on fait du "frontal transmissif" toute la journée, nous n'aiderons pas nos petits élèves à être autonomes en cas de confinement. Il faut vraiment les habituer à travailler seul (pas juste un exercice, mais plusieurs activités) et à utiliser les outils qui sont à sa disposition. Un élève doit être autonome face à une leçon, face à une tablette, face à une visio, face à une série d'exercice. 

    Je réfléchis à mettre dans mon emploi du temps des longues plages de travail individuel où chaque enfant devra avancer sur ses travaux en cours (lecture, PDT, ateliers). Ces plages ne seront pas pour l'entraide ou le travail de groupe, ce seront plutôt des plages ultra-silencieuses de réinvestissement, avec des objectifs à atteindre dans la semaine.

     

     

    Et si, l'année prochaine...

     Autres idées ? 

     

    Si ces cogitations font écho à vos réflexions, n'hésitez pas à commenter ou à venir papoter avec moi sur les réseaux ou en MP...

    Cabochon à coller résine 25 mm seul on va plus vite ensemble on va ...

    « Homophones grammaticauxDéménagement du blog »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Marie
    Vendredi 5 Juin à 10:20
    Tu as devancé mes attentes et surtout les réflexions personnelles sur le sujet...je co-enseigne en classe dédoublée et la classe actuellement ne me convient pa et ne vient pas en aide aux élèves en difficulté. Je vais me poser dans quelques semaines plus sérieusement ces questions...au cas où... merci
    2
    Julie Clément
    Vendredi 5 Juin à 10:45

    Merci pour toutes ces réflexions.

    J'aime ton idée de réaliser un questionnaire aux parents pour connaître les ressources numériques à domicile… j'y avais déjà pensé aussi. Dans ce questionnaire, il faudra également demander si l'enfant peut utiliser l'ordinateur et/ou la tablette et à quel moment de la journée ou de la semaine…. je suppose que les parents télétravaillent et qu'il y a probablement plusieurs enfants qui ont aussi besoin des outils numériques en période de confinement.

     

      • Vendredi 5 Juin à 12:42
        Très bonne idée ! Je vais commencer à rédiger quelque chose dans ce sens.
    3
    Vendredi 5 Juin à 10:46
    Merci pour cet article très inspirant ! Je cogite beaucoup à l'année prochaine aussi ! Pour l'instant pas d'autres idées mais si jamais je reviendrais
    4
    Florence
    Vendredi 5 Juin à 11:26

    Nous utilisons actuellement le padlet et nous pensons l’utiliser l’année prochaine comme outil d’échanges . Photos , vidéos , exercices lien avec internet tout est possible . 
    facile pour les enfants . Nous pensions l’utiliser aussi lorsque l’enfant est absent. On s’enregistre, ou prend la vidéo en classe des explications et on publie. 
    Pour  les dictées même chose on peut s’enregistrer et faire de l’entraînement à la maison si les parents ne sont pas dispos. 
    On cogite aussi. 

      • Vendredi 5 Juin à 12:43
        Je ne me suis pas penché sur le padlet, ayant déjà l'application ClassDojo. Mais, en effet, à creuser !
    5
    Peggy
    Vendredi 5 Juin à 12:28
    Bonjour,
    Je suis dans la même dynamique réflexive.
    J'ai eu la même idée pour les boites à chaussures, mais je ne pensais pas l'exploiter ainsi. Surtout que mon équipe n'a pas encore réfléchi à la temporalité de l'accueil que nous allons organiser dans notre école. En sachant que nous avons entre 26 et 30 élèves par classe, chaque année...

    Moi, pour l'instant, je pense donner les mêmes outils à chacun dans les boites.
    Sauf pour ceux qui sont en difficulté ou ceux qui sont en avance. Car je sais déjà que je vais récupérer deux petites CP, qui lisaient déjà couramment en fi Grande section de maternelle....

    Donc, là, je cogite à fond!!!
      • Vendredi 5 Juin à 12:45
        Créer les mêmes outils pour tous, c'est vraiment se multiplier le travail pour le coup... Certes, certains outils seront nécessaires à tous, en même temps (cubes de manip, monnaie, memos,...) mais sinon, je pense que faire tourner permet plus de diversité et de différenciation
    6
    Vendredi 5 Juin à 18:00

    super l'idée du questionnaire ne début d'année. J'ai repensé mon matériel et mes commandes également. 

    7
    Lisa
    Samedi 6 Juin à 02:45
    Comment faire avec les cahiers? Et surtout je me pose la question des allers retours des leçons, des cahiers,... On cogite pour ne plus avoir de cartable ou une pochette...
      • Samedi 6 Juin à 08:21
        Il va falloir penser à la correction collective, en effet. D'autres choses sont possibles, comme Plickers par exemple...
    8
    Jessmaitresse
    Samedi 13 Juin à 08:59
    Bonjour , merci pour ces idées. J’utilise actuellement klassroom, Monecole et un Padlet de travail. Les parents, qui ne sont pas tous à l’aise avec le numérique ni équipés ( parfois juste un téléphone portable qui a accès à Internet) utilisent ce qu’ils peuvent.
    Je suis en Ce1 dédoublé mais les salles ne nous permettent pas d’accueillir tous les élèves : il faudra peut-être co-enseigner.
    Pour le matériel des élèves, je pensais leur demander d’amener une boîte à chaussure avec des bouchons ou des pâtes ou de quoi manipuler.
    J’aimerai remplacer le cahier de leçon par des fiches plastifiées conçu comme un outil à utiliser en classe ( la désinfection serait possible)
    Je me questionne, l’article et les commentaires sont très intéressants : Merci!
    9
    Stef
    Samedi 13 Juin à 16:31

    Bonjour, j'ai déjà réfléchi à cette idée du questionnaire... également parce qu'il nous manquait des élémnets pour pouvoir comprendre des situations et aussi pour gagner du temps lorsqu'il fallait sans arrêt changer l'ordre des prioritaires...

    Désolée, la mise en page et les cases à cocher ne sont pas faits. Ce sont juste des élments que j'estime avoir besoin...

    Cela est donc discutable...

    QUESTIONNAIRE Pour mieux se préparer en cas de potentiel re-confinement …

    ENFANT: _____________________________________________________________

    Madame, Monsieur,

     

    La décision d’un confinement total nous a pris au dépourvu en mars. Chaque enseignant de votre ou vos enfants a fait au mieux pour pallier cet arrêt de l’enseignement en face à face.

    Les décisions ministérielles arrivant au compte goutte et seulement après les avoir annoncés aux médias nous ont montrées que certaines informations préalables concernant votre enfant nous manquaient afin d’être plus efficaces dans nos décisions .

    C’est pourquoi, nous vous remercions de répondre à ce questionnaire le plus sincèrement et de façon la plus complète possible afin que nous ayons tous les éléments sur un même document.

     

    1/ Merci d’indiquer l’adresse ou les adresses où vit votre enfant: Chaque parent peut répondre librement.

     

    Chez: Monsieur Madame ou Monsieur et Madame

    père Mère Famille d’accueil Grands-parents ou autre membre de la famille

    toute l’année semaines d’école vacances scolaires (temps plein ou moitié du temps)

    semaines paires semaines impaires

    adresse:

    tel:

    adresse mail valide  (merci de bien vérifier les lettres et chiffres)

    Quel est votre métier?

    Quel est votre secteur d’activité?

    Lieu d’activité?

     

    Votre enfant a-t-il personnellement : un téléphone une tablette un ordinateur

     

    Votre enfant a-t-il possibilité d’utiliser votre téléphone portable, votre tablette, votre ordinateur plusieurs heures par jour ?

     

    Avez-vous une imprimante?

     

    Lors du confinement, est-ce que cela vous a paru simple de suivre le travail de votre enfant à la maison?

    Pourquoi?

    Combien d’heures par jour passiez-vous en moyenne?

    Est-ce que vous avez trouvé votre enfant autonome dans son travail ou vous fallait-il toujours/souvent être derrière lui?

    Durant combien d’heures pouviez-vous réellement être auprès de votre enfant?

    Etiez-vous totalement libéré de vos obligations professionnelles? partiellement à la maison?  à temps plein en télétravail? à temps plein à l’extérieur?

     

    Avez-vous préféré pour votre enfant le travail sur numérique ou sur papier?

     

    Qu’est-ce qui vous a paru le plus difficile dans le suivi du travail de votre enfant à la maison?

     

    Qu’auriez-vous aimé en plus? en moins? (Merci de proposer des idées concrètes afin que l’on étudie leur possibilité de mise en place)

     

      • Samedi 13 Juin à 16:55
        Tu proposes de très chouettes pistes, je te remercies vraiment pour ton partages !
    10
    Julie
    Mardi 16 Juin à 10:11

    Je suis presque soulagée de vous lire car je suis dans la même réflexion. Je pense à coudre des sacs à coulisse en tissu pour chacun de mes élèves de façon à ce qu'ils aient chacun du matériel de manipulation (je suis en CP) facile à emporter si on venait à fermer l'école du jour au lendemain l'an prochain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :