• Classe flexible

  • Je n'avais pas fait de vidéo-visite depuis septembre. Voici donc chose faite ! 

     

    C'est une vidéo en toute simplicité. J'espère que vous serez indulgents avec toutes les imperfections qu'elle comprend. N'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête ! 


    17 commentaires
  • Cet article a pour but de vous présenter comment s'effectue la gestion du matériel des élèves dans ma classe flexible. Je ne dis pas que c'est LA solution à tous vos problèmes de gestion de matériel, loin de là. En effet, chacun fait ses propres choix en fonction de son organisation.

    Pour ma part, je travaille parfois en grand groupe, parfois en demi-groupe, parfois en ateliers, parfois en plan de travail. Mes élèves ont le droit de s'installer où ils veulent sur les temps de travail individuel. 

     

    Le petit matériel des élèves

     

    Fournis et demandés:

    En début d'année, nous demandons aux familles de fournir 5 crayons à papier, 5 grosses colles et 5 feutres Velleda et des crayons de couleur. De mon côté, je fournis le premier crayon à papier, la première colle, le premier feutre Velleda, un stylo bleu, un stylo rouge, un stylo vert, une gomme, un double décimètre et une paire de ciseaux. Tout ce matériel est racheté chaque année sauf les ciseaux qui m'ont demandé un gros investissement deux années de suite. Je fournis aussi les tailles crayons à réserve. Pour cela, j'ai acheté une boite de taille-crayons classiques que j'ai glissé dans des pots en verre. Les enfants peuvent prendre un taille-crayons avec eux ou venir tailleur leur crayon à l'endroit où tout est rangé.

    Si les enfants cassent le matériel fourni, il est redemandé aux familles. Sinon, si un stylo ne marche plus, par exemple, je fournis.

     

    Tout est étiqueté:

    Tout ce matériel est soigneusement étiqueté au nom des enfants.

    L’image contient peut-être : personnes assises, table et intérieur

    J’étiquette le matériel de base du pot de l'élève et je demande aux parents de faire la même chose pour la réserve et les crayons de couleurs qui viendront compléter le pot. Je fournis donc aux parents des étiquettes prénom et du ruban adhésif afin de m'aider à l'étiquetage, le tout accompagné d'un petit mot explicatif.

     

     

    Une fois tout ce petit matériel étiqueté, je mets le matériel de base de chaque élève dans un pot (boite de conserve) et les réserves dans des boites Ikéa (cf photo) numérotées. Car, dans ma classe, chaque élève a un numéro, ce qui aide vraiment à la gestion du matériel. Du coup, quand M..., qui est le numéro 5, a besoin d'un nouveau crayon à papier, j'attrape la boite 5 et lui donne un nouveau crayon.

    Ainsi, dans ma classe, il n'y a pas de réserve commune. Pas de matériel perdu, pas de trousse qui rentrent à la maison. 

    Le matin, chaque enfant va chercher son pot, le déplace tout au long de la journée et le range le soir dans la barquette prévue à cet effet.

    Gestion du matériel des élèves

     

     

     

     

     

    Pas de matériel commun?

    J'ai choisi de ne pas mettre le matériel en commun pour plusieurs raisons:

    - certains élèves grignotent en travaillant. Moi, je ne supporterais pas d'avoir des crayons grignotés pour écrire. Pourquoi infliger cela à mes élèves si moi-même je ne peux pas l'accepter?

    - les épidémies de gastro ravagent les classes au moins 2 fois par an. Si les crayons passent de bouche en bouche, cela va être une véritable hécatombe!

    - les enfants sont moins soigneux avec les affaires qui ne leur appartiennent pas. De plus, pour éviter les tailleurs fous, vous pouvez organiser le concours du crayon le plus long à la fin de la période.

    - en CE1, pour faire les exercices sur le cahier du jour, nous utilisons le stylo bleu, la règle pour souligner, les crayons de couleurs pour colorier, le crayon à papier pour compléter... Parfois, l'élève a besoin de 4 outils pour faire son exercice. Mettre le matériel en commun signifie multiplier les déplacements. Dans ma classe, je n'ai pas que des ilots, j'ai aussi des tablettes individuelles, des z-tools, des places individuelles debout que je ne peux pas fournir en matériel commun.

     

    Pour tout ces raisons, j'ai préféré conserver mes pots plutôt que de passer à du matériel commun.

     

    Cependant...

    Pour libérer un maximum de place et pour éviter d'avoir des pots qui tombent, je demande aux élèves de ranger leur pot pour les temps des ateliers de rebrassage, des ateliers de numération et pour les 5 au quotidien. Hors, lors de ces moments d'ateliers, les élèves ont parfois besoin d'un crayon à papier, d'un feutre velleda ou de crayons de couleur. Du coup, dans la classe, j'ai installé des pots de matériel commun que les élèves peuvent utiliser.

    Gestion du matériel des élèves

     

    Et les ardoises...

    Seules les ardoises sont en commun dans ma classe finalement. Fournies par les familles, elles sont rangées dans un bac bien solide de chez Ikea.

     

    Les cahiers des élèves

     

    Le cahier du jour:

    C'est LE cahier que nous utilisons quotidiennement pour tout l'EDL ainsi que quelques exercices de mathématiques en plus du fichier créé. Il était donc hors de question de les distribuer un par un tous les jours, plusieurs fois par jour. Voici ce que j'ai trouvé comme astuce:

    Les cahiers du jour sont ainsi toujours rangés dans ce bac, soit en attente d'être corrigés, soit en attente d'être utilisé. Nous ne passons pas du temps à les distribuer et chaque enfant, une fois qu'il a son cahier, peut choisir sa place en fonction de l'exercice à réaliser.

    Je n'ai pas trouver ce genre de couverture cartonnée aux couleurs des mains de mes élèves. Ce n'est pas très grave, ils se souviennent rapidement de leur couleur en début d'année.

    Quand j'ai besoin de corriger, hop, je prend mon bac, je m'installe sur un bureau ou la table haute et hop, au boulot.

     

    Les autres petits cahiers:

    J'ai 5 autres petits cahiers (je sais c'est trop, j'y travaille...): le cahier de liaison, le cahier de leçons, le cahier d'écriture, celui de poésie et celui de production d'écrits. Les deux premiers sont souvent dans les sacs des enfants et ne sont pas sortis souvent. Les trois derniers sont rangés en classe dans des caisses.

     

    Le porte-vue de lecture:

    J'utilise un porte-vue en lecture mais, à l'intérieur, j'y range exclusivement les exercices. Pas de tapuscrit cette année, je me suis organisée en rallye et en séries trouvées en prêt. Ce porte-vue est sorti toutes les trois semaines et, en attendant, est stocké dans une caisse.

     

     

     

    Le reste ... 

     

    La pochette de rituel:

    Pour les rituels du matin et les 5 au quotidien, je voulais que les élèves aient tout sous la main. J'ai donc dédié une pochette A5 à ces activités. Numérotées afin que les élèves les retrouvent rapidement, elles sont déposées à deux coins opposés de la classe quand les élèves doivent venir les chercher ou les ranger. A l’intérieur, un petit cahier A5 coupé en deux, le fichier de problème que je fais en rituel, le chaque jour compte plastifié, un feutre effaçable, le suivi du rallye en cours.

     

     

     

    Ce que j'aimerai mettre en place...

    - une pochette A4 par enfant pour qu'ils puissent y ranger leurs dessins, coloriages ou fiche en cours.

    - une pochette A5 par enfant pour la MHM (grand saut pour l'année prochaine).

     

    Voilà, comme dit en début d'article, cette organisation a aussi ses failles et je réfléchis à l'améliorer sans cesse. J'en changerai aussi sûrement un jour pour quelque chose qui me conviendra mieux...

    Mes collègues de CP, eux, ont mis le matériel en commun. Du coup, promis, je vais vous faire plein de photos et je reviendrai vous expliquer tout ça.

    Pin It

    12 commentaires
  • Dans ma ville, les CP et les CE1 dédoublés, faute de place, se sont vus imposer le co-enseignement (2 enseignants par classe). Afin de favoriser le travail en petit groupe et la flexibilité, la mairie a équipé l'ensemble des CP dédoublés en mobilier flexible.

    Aux vacances, les CP ont ainsi vu la totalité de leur classe transformée et découvert les produits Manutan. J'avoue que j'ai fait le tour des classes (3 classes de CP dédoublés à 24 dans mon école) avec des étoiles plein les yeux. Je vous présente le matériel reçu.

    Cet article n'a pas vocation à faire de la publicité pour Manutan (une bourse personnelle ne pourrait pas couvrir de tels frais, très clairement) mais plutôt à vous aider dans votre choix de commande si, par chance, vous avez un changement de meubles prévu dans votre classe. Si besoin, vous pourrez retrouver les références des articles dans le catalogue Manutan.



    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les Tables NOMADE

    S'équiper chez Manutan

    6 tables qui permettent de réaliser un cercle. Parfait pour le travail de groupe ou la remédiation. Le plateau est rabattable, ce qui permet un rangement le long d'un mur pour dégager de l'espace au sol si besoin. Munies de roulettes sur le devant, ces tables sont déplaçables à volonté, même par les enfants. J'en ai moi-même dans ma classe et je trouve cela très pratique!

    On peut réaliser plusieurs aménagement avec:

    S'équiper chez Manutan        S'équiper chez Manutan

     

    Dans ma classe, je me sers de ces tables et des Z-tools afin de réaliser un U non fixe devant le tableau.

     

    Ce qu'on aime: c'est la flexibilité de ces tables et toutes les possibilités d'aménagement qu'elles proposent. Le fait de pouvoir les "plier" et les "ranger" est aussi très commode.

    Ce qu'on aime moins: elles ne sont pas réglables en hauteur. Au CE1, j'ai des gabarits très différents et j'aurai voulu pouvoir adapter la hauteur du plateau à certains de mes élèves.

    Il aurait fallu y penser: contrairement aux tables Octa, il n'y a pas de table centrale pour venir combler le trou du centre quand ces tables sont disposées en rond. Forcement, le matériel tombe parfois et il faut aller le ramasser. Personnellement, j'ai mis un petite table d'appoint au centre, mais Manutan aurait pu en proposer une aussi.

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les tables ATLAS

    S'équiper chez Manutan

    Ce sont des tables individuelles mobiles grâce à leurs roulettes qui permettent de vite être déplacer par les élèves. On peut envisager tout type d'organisation avec ce genre de table (L, U, frontal...). Elles sont réglables en hauteur (mais la manipulation n'est pas forcément aisée) mais le plateau ne se rabat pas.

    Ce qu'on aime: c'est la légèreté de ces tables à roulettes qui permettent d'organiser les espaces rapidement. 

    Ce qu'on aime moins: organisées en îlot, à cause des roulettes, les tables ne se joignent pas. Il suffit d'effectuer un léger décalage pour régler cela mais si vous êtes une psyco-rigide de l'alignement, c'est fichu.

    S'équiper chez Manutan

    Il aurait fallu y penser: A cause (ou grâce à...) de leur légèreté et des roulettes, un élève qui va s'appuyer lourdement sur sa table va faire avancer sa table de façon involontaire. Un système pour bloquer les roues aurait été bienvenu.

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    La Table Alu Floop

    S'équiper chez Manutan    S'équiper chez Manutan

    C'est une grande table pour 6 enfants. Le plateau est  rabattable et les pieds sont sur roulette (que l'on peut bloquer). On ne peut pas régler la table en hauteur. Très pratique lors des ateliers ou des travaux de groupes, elle peut être mise de côté quand elle ne sert pas. Cependant, les pieds au sol empiètent beaucoup et le pliage de cette table devient intéressant quand on a plusieurs tables identiques qu'on peut "empiler" les unes dans les autres.

    Ce qu'on aime: les roulettes qui permettent vraiment un déplacement rapide de l'outil. Elle n'est pas encombrante pour "loger"6 enfants.

    Ce qu'on aime moins: ses pieds qui dépassent beaucoup du plateau une fois plié.

    Il aurait fallu y penser: imaginez que cette table ait une surface velleda. En position table, les enfants peuvent écrire leur recherche dessus, réfléchir à plusieurs à l'aide de schémas, s’entraîner à écrire la lettre du jour, poser leurs calculs... Et en position repliée, hop, vous disposez d'un tableau mobile en plus pour votre classe.

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les tables ARROW

    S'équiper chez Manutan   S'équiper chez Manutan

    Ces tables, réglables en hauteur, permettent deux configuration possibles en îlot, pour 4 ou 8 enfants selon l'aménagement. Le côté creusé favorise les échanges dans le groupe qui peut plus facilement voir le travail des autres.

    Ce qu'on aime: l'organisation pour 4 élèves est vraiment très sympa et le fait de pouvoir régler la hauteur du plateau est vraiment un plus.

    Ce qu'on aime moins: Pour 8 élèves, l’îlot devient très encombrant et le cercle au centre est très grand. 

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    La Table  TRISIX

    S'équiper chez Manutan

    On peut asseoir jusqu'à 6 élèves autour de cette table réglable en hauteur. Elle prend plus de place que l’îlot ARROW mais permet d’accueillir plus d'élèves.  

    Ce qu'on aime: pour favoriser les échanges lors d'un travail de groupe ou une remédiation, cette table semble recommandée.

    Ce qu'on aime moins: attention aux chaises placées autour de cette table, toutes ne conviennent pas. 

     

     

     Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    La Table  ZOE octogonale

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

    On s'attend, quand on commande une table octogonale, à pouvoir placer 8 enfants autour...   Malheureusement, c'est impossible en couplant cette table avec les chaises postura. Et si l'on sort les grands cahiers, l'empiétement est tel que le travail devient compliqué... C'est la grande déception de mes collègues dans tout ce qu'ils ont reçu.

     

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    La Z-TOOL

    Cette assise flexible propose un support d'écriture ultra déplaçable et utilisable par tous. Mais que fait la maîtresse présentait cet outil dans une vidéo il y a quelques temps. 

    J'ai reçu 5 Z-tools l'année dernière. Je les utilise en classe quotidiennement, soit au sol, soit sur une chaise quand je réalise mon U. Les classes de CP en ont 10 chacune, ce qui leur permet d'emmener un groupe d'enfants dans un espace vide sans problème.

    Ce qu'on aime: c'est la légèreté de l'outil qui peut être transporter d'espace en espace.

    Ce qu'on aime moins: la dimension du plateau . J'aurai souhaité qu'il soit un peu plus grand et qu'il ne bascule pas vers l'avant dès que l'enfant se lève. Mais augmenter la dimension du plateau en fait un objet plus lourd et donc moins facile à transporter...

    Il aurait fallu y penser: un trou afin d'organiser un support de rangement. Actuellement, un chariot est proposé pour ranger 30 Z-Tools. Mais personne n'a 30 Z-Tools dans sa classe et le chariot prend de la place. Empilées, elles dégringolent vite. Nous les stockons grâce à les caisses ou des cartons, mais ce n'est pas le plus judicieux...

     

    S'équiper chez Manutan      S'équiper chez Manutan    S'équiper chez Manutan

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les tabourets MOGOO

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

    Ce tabouret est juste génial, à mon sens. Je n'avais pas encore eu l'occasion de le tester et, vraiment j'adhère. Il permet les mêmes rotations du bassin qu'un ballon mais est beaucoup moins encombrant, il ne couine pas et ne se dégonfle pas ^^. Je ne le trouve pas du tout dangereux pour les enfants, contrairement à ce que j'ai pu lire sur certains blogs. Il suffit de bien garder les deux pieds au sol, comme pour toutes les assises...

    Livré avec plusieurs embouts, il se règle sur 3 hauteurs possible, pouvant ainsi s'adapter à la hauteur de vos différentes tables.

    Ce qu'on aime:tout!!!! 

    Ce qu'on aime moins: juste une petit difficulté à visser et dévisser le tabouret pour placer les embouts. 

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les chaises POSTURA 

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

     

    Ce sont les chaises qui ont été proposées aux CP de ma communes. En plastique, elles sont plutôt légères et s'empilent facilement. Elles proposent une assise confortable et large. Elles se déclinent en plusieurs tailles et coloris. Les pieds, très obliques, empêchent le balancement des élèves. (je n'ai pas essayé, j'avoue).

    Ce qu'on aime:le confort de l'assise et ses couleurs très punchy.

    Ce qu'on aime moins: les pieds en oblique qui dépassent beaucoup. On s'y prend les pieds dedans quand on circule mais je pense que l'habitude va vite être prise. Elles sont aussi plus larges qu'une chaise traditionnelle, donc plus encombrantes. 

    Les personnes qui s'occupent du ménage viennent de nous faire remonter qu'elles sont plus difficiles à entretenir que les chaises que nos élèves avaient avant. Cette difficulté est sûrement dûe au grain du plastique.

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    La Chaise dessinateur Mahia

    L’image contient peut-être : intérieur

    Ce sont des chaises réglables en hauteur. Je les utilise pour ma table haute. Elles sont sur roulettes et ont un dossier qui tourne et qui épouse bien le dos.

    Ce qu'on aime: pourvoir déplacer ces chaises rapidement et régler la hauteur en fonction du plateau

    Ce qu'on aime moins: la barre repose pied glisse le long de la chaise à force d'utilisation. Il faut souvent l'ajuster et seul un adulte peut le faire. Parfois les chaises montent toutes seules... Allez comprendre arf

    Il aurait fallu y penser: pouvoir, dans certains cas, bloquer les roulettes.

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les 3 bancs gigognes

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

     

    Ces trois bancs permettent d'équiper très rapidement le coin regroupement. Ils ne permettent pas aux 24 élèves d'avoir une place dessus mais plus d'une moitié de classe peut y trouver place dessus. 

    Ce qu'on aime: ces bancs sont ultra-légers et donc déplaçables sans soucis ou danger par deux élèves. Ils contribuent à délimiter l'espace, ce qui est très appréciable quand on a des bougeons dans le coin regroupement.

    Ce qu'on aime moins: nous avons souvent l'habitude d'utiliser les bancs sous le tableau (afin que nos petits élèves puissent monter dessus pour écrire). L'assis de ces bancs est très molle (merci pour les petits popotins) et j'aurai tendance à redouter un accident si l'enfant monte debout dessus. A voir avec les expérimentations des CP.

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les galettes et leur caisson

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

    Idéales pour le coin regroupement ou pour toutes les activités au sol (assis ou à genoux), ces galettes se rangent dans un caisson sur roulettes. Elles sont déhoussables. A voir comment elles se salissent et comment les nettoyer si besoin.

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les tapis

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan      On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

     

    Ces deux tapis ont été livrés dans les classes de CP. J'avoue que, personnellement, je ne suis pas fan des tapis qui, malgré les chaussettes et les chaussons, se salissent très vite.

    Le premier tapis permet d’asseoir un enfant par carré de couleur. Ce tapis, plus les bancs gigogne, permet d'organiser votre coin regroupement presque de façon militaire, chacun à sa place. ^^

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Bacs à albums OSCAR

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

     

    Toute les classes de CP en ont reçu afin de ranger leurs livres et d'aménager un coin bibliothèque. Ils ont des roulettes mais peuvent être bloqués facilement. Ils disposent de 4 bacs de rangements hauts et de deux grands rangements bas.

    Ce qu'on aime:la mobilité, dans la lignée du reste du matériel, permet d'agrandir ou de réduire l'espace du coin lecture en fonction des besoins. Les livres sont vraiment à hauteur des enfants.

    Ce qu'on aime moins: pour ma part, je le trouve assez encombrant. Plusieurs moitiés de bacs auraient été plus facile à aménager.

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Le meuble présentoir bibliothèque OSCAR

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan   

    D'un coté présentoir, de l'autre étagère, ce meuble permet aussi de délimiter les espaces et de permettre un maximum de rangement. 

    Du coté présentoir, vous pouvez prévoir une activité coup de cœur ou coup de projecteur autour d'un thème. De l'autre, mettre des bacs pour vos romans ou les petits livres qui se perdent dans le meuble "bacs à albums"

    Ce qu'on aime: les roulettes prévues sous ce meuble qui le rend déplaçable

    Ce qu'on aime moins: pour l'instant rien...

    Il aurait fallu y penser: le côté présentoir aurait pu être remplacé par une surface velleda, ce qui aurait permis un tableau velleda mobile en plus dans la classe.

     

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les meubles à casier sur roulettes LILI

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

    Ma classe est équipé de plusieurs de ces meubles sur roulettes. Les bacs en plastique peuvent s'enlever rapidement du meuble, ce qui est très sympa en cas d'ateliers.

    Ce qu'on aime: les roulettes prévues sous ce meuble qui le rend déplaçable, les bacs qui s'enlèvent et se remettent facilement, le fait que ce meuble passe sous le tableau ou les fenêtres. 

    Ce qu'on aime moins: la hauteur des bacs ne permettent pas d'y placer de grosses choses. De plus, ces meubles ont été refusés aux CP car jugés fragiles. En effet, les embouts, maintenant les glissières, cassent facilement sous le poids. Mon homme a mis des vis dans les glissières (il y a d'ailleurs une place prévue à cet effet), ce qui a éliminé le problème. Dommage que cette vis n'est pas été mise par le fournisseur...

     

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    Les meubles à 16 cases  ou à 9 cases OSCAR

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan       On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

    Ils ont été proposés aux CP en remplacement des meubles LILI. Afin de faciliter les rangements, des bacs LILI ont été livrés avec (mais, du coup, pas forcement adaptés à la profondeur du meuble). 

    Ce qu'on aime: la hauteur des cases permettent plus de rangements que dans le meuble LILI, idéal pour les ateliers ou les centres.

    Ce qu'on aime moins: ces meubles ne sont pas sur roulette. Ils doivent donc être placés de façon fixe en classe. Il existe cependant une version roulette.

    Il aurait fallu y penser: à proposer des bacs parfaitement adaptés à ce meuble.

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    La desserte à rideaux

    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan    On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan   On a testé pour vous: s'équiper chez Manutan

     

    Le but étant de libérer un maximum de place dans la classe, les classes de CP ont dit adieu à leur bureau d'enseignant. Sauf que dans (et sur) un bureau d'enseignant, nous avons un bazar monstre (bazar utile dirons-nous). Il faut stocker cela ailleurs du coup. Ce meuble est superbe pour ranger tout notre petit bazar d'enseignant. Sur roulette, il est modulable (on peut mettre une planchette à la place des tiroirs).

    Ce qu'on aime: le fait que ce petit meuble puisse se fermer à clé.

    Ce qu'on aime moins: RIEN!!!! (je veux le même! cry)

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

    J'ai aussi pu m'entretenir avec les personnes s'occupant du nettoyage et de l'entretien des classes. Dans l'ensemble, elles trouvent les plateaux des tables moins faciles à entretenir que les anciens bureaux et les chaises plus compliquées à ravoir quand un coup de crayon ou de feutre est donné.

     

    Grilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombresGrilles de numération pour l'immeuble des nombres

     

    Voici, pour l'instant, les articles Manutan que j'ai pu observer.

    J'ai lancé sur la toile plusieurs appels à contributions afin de découvrir d'autres mobiliers et d'avoir d'autres retours. Si vous souhaitez témoigner, laissez un commentaire ou envoyez moi un mail via contact, je serai ravie de rajouter vos observations à l'article.

     

     

    Pin It

    10 commentaires
  • Des changements, des déconvenues, du bonheur!

    Voici comment j'aurai dû titrer cet article finalement...

    Bon, 20 jours de classe se sont écoulés depuis la rentrée (et oui, nous sommes encore à 4 jours et demi ici) et je suis en mesure de dresser un premier bilan. 

    Résultat de recherche d'images pour "bilan"

     

    Des changements

     

    Sur l'aménagement de la classe:

    Pour ceux qui me suivent un peu, vous savez que l'année dernière, je pratiquais la classe semi-flexible. Mes élèves avaient une place de référence dans la classe et ils ne changeaient de place que trois fois dans la journée. J'avais donc un bureau avec casier pour tous mes élèves. Cependant, je voulais augmenter la place au sol, ayant remarqué que celui-ci attirait/convenait à beaucoup de mes élèves. 

    Cette année, j'ai donc sauté le pas et conservé uniquement 9 bureaux traditionnels. Les autres ont été remplacés par un bar haut construit par mon Homme, un îlot rond de 6 places fourni par la Mairie et une table basse de maternelle. Si l'on rajoute à cela les 4 plateaux "petit déjeuner", les 5 Z-tools, les 4 places debout, les 4 plaquettes à utiliser sur ses genoux, dos au mur, mon bureau... Cela fait plus de 40 places potentielles pour 26 élèves. Car, pour éviter les conflits, pas de miracle, il faut du choix! Sinon, c'est comme un jour de solde, cela se termine en cahot total.

    La Mairie m'a commandé des meubles à tiroirs afin de se substituer aux casiers des élèves. Dedans, ils y mettent leur classeur et leur trousse de feutre. Tous les cahiers sont stockés par pile et je continue à fonctionner avec des pots individuels en gage de trousse pour mes élèves.

    Ma remarque: finalement, je m'étais voilée la face l'année dernière, convaincue que je ne pourrais pas me lancer sans ses fameux meubles à tiroirs. Bien sûr que j'aurai pu faire sans: 4 petites caisses pour les trousses et une étagère pour ranger les classeurs auraient suffit. Cependant, les élèves apprécient d'avoir un petit coin à eux dans la classe.

     

    Sur la gestion du petit matériel

    - Cette année, j'ai mis les ardoises des enfants dans une caisse en leur expliquant que leurs ardoises deviendraient les ardoises de la classe. J'ai instauré cela afin d'éviter le temps perdu de la distribution. Mais quelle idée!!! Comme ils sont attachés à leurs petites affaires. Ils ont beaucoup de mal à partager. Certains parents avaient déjà inscrit le prénom de leur bambin sur l'ardoise, ce qui n'arrange pas les choses... A part deux enfants, l'ardoise était neuve en ce début d'année.

    Ma remarque: à la fin de l'année, je demanderai aux parents s'ils acceptent de faire don de l'ardoise à la classe. Ainsi, j'aurai un stock d'ardoises (qu'il faudra compléter par une commande je pense) pour mes futurs élèves. 

     

     boîte de rangement heidrun 10 l

    - J'ai acheté les fameuses caisses de chez Action afin de ranger tous mes cahiers. Ces caisses sont de plusieurs couleurs (4 à ma connaissance), ce qui permet d'avoir une couleur de référence pour chaque sorte de cahier. Une belle étiquette et le tour est joué.

    Les enfants déposent ainsi  leur cahier dans la caisse près de la porte avant de ranger leur cartable dehors. On redistribue quand on en a besoin.

     

    - Les cartables sont enfin dehors, dans le couloir. J'ai un très petit couloir, partagé avec 5 autres collègues, avec beaucoup de passage. Il faut donc que les cartables soient parfaitement rangés afin d'éviter les accidents. Il y a un nouveau métier dans ma classe pour le coup: le responsable des cartables. 

    Le fait de laisser les cartables dehors a vraiment libéré de l'espace autant physique que visuel, dans la classe.

     

    - Je n'ai pas encore osé me lancer dans le matériel commun. Quelle maîtresse frileuse je fais! ^^

     

    Sur le tableau d'inscription

    Exit le tableau d'inscription cette année. Les enfants, quand on change de place, choisissent où ils vont en fonction de leur envie et besoins. Cela se régule tout seul. Ils savent qu'il y aura au moins 6 rotations dans la journée, ils ne sont donc pas inquiets.

    Pas de bagarre pour les ballons (d'ailleurs ils sont parfois libres), pas de course pour attraper la Z-Tool ou grimper sur les chaises hautes. Pourvu que cela continue...

    Ma remarque: j'ai dû séparer deux petites filles qui s'asseyaient en fonction l'une de l'autre (leur besoin commun était de papoter ensemble happy). Elles doivent maintenant ne plus s'installer l'une à côté de l'autre sauf le matin pour les routines.

     

     

    Des déconvenues

     

    Les collègues

    Tellement emballée par mon projet de classe flexible, je n'ai pas vraiment pensé à mes collègues. J'ai investi beaucoup d'argent personnel dans ma classe pour la transformer. Ainsi, je me suis substituée à la Mairie qui devrait équiper (dans un monde merveilleux et parfait) toutes les classes en fonction de la pédagogie des professeurs. Certains collègues ne peuvent pas ou ne souhaitent pas mettre de leur poche dans leur classe. C'est normal! On travaille pour gagner de l'argent, pas pour en dépenser! 

    Bref, quand on se lance dans une classe flexible, soit en investissant de l'argent, soit en faisant de la récup, on ouvre la porte à ce genre de choses et de réflexions, il faut le savoir.

    Il m'a été reprochée d'avoir transformer ma classe en "vitrine pour les parents". A cela, je réponds NON. Une classe flexible n'est, en aucun cas, une "expérience pour plaire aux parents". C'est un fonctionnement de classe réfléchi pour les élèves. Classe flexible ne veut pas dire "déco de classe"... Et, entre nous, la déco de classe, on peut la faire sans être en classe flexible!

     

    Le bruit

    La classe flexible, c'est, certes, une classe, mais une classe où il souffle un petit vent de liberté. "Quoi, on peut s’asseoir où l'on veut maîtresse? Quoi, on peut travailler là-dessus maîtresse? Quoi, on va sortir des dès pour faire de la grammaire maîtresse?".

    Et certains loulous sont complètement déstabilisés face à cette liberté. Et ont tendance à en profiter...  Il faut donc faire preuve de patience (ou pas... j'avoue que je crie aussi bad) et ne pas hésiter à interrompre les séances pour reformuler les attentes.

    Cependant, en circulant dans la classe, quel plaisir de les voir discuter ... du boulot! Certains sont très pertinents. 

    Ma remarque: pour certains séances, j'indique aux enfants que j'apporte mon aide à la"table à aide".Je peux aider jusqu'à 8 enfants en même temps. J'attends des 18 autres élèves qu'ils soient extrêmement silencieux.

     

    Je n'ai pas encore commencé le travail en demi-groupe pour les mathématiques (un groupe avec moi et un groupe en autonomie sur des cartes à tâche) et j'appréhende vraiment ce moment...

     

    Les chaussons

    Pour des soucis d'hygiène, cette année, les loulous rentrent en classe en chaussons ou pieds nus.

    Mais, mon dieu, comme on perd du temps!!!! cry  Et pourtant, je n'ai pas de souci de lacets pour l'instant. Il faut dire que pour certains, enlever ses chaussures, prendre ses chaussons dans son sac et mettre ses chaussures à la place, cela peut prendre jusqu'à 7 minutes (chrono en main!). 

    Alors, pour l'instant, je ne lâche rien, je pense qu'ils vont être de plus en plus efficaces mais certains me désespèrent... Le fait que mon couloir soit très petit n'arrange rien.

    Un accueil en classe pourrait améliorer les choses, mais, pour l'instant, ce n'est pas d'actualité à l'école.

    Je prend tous les conseils, bons plans ou astuces...

     

    Du bonheur!

     

    J'ai accueilli un élève venant d'une autre école cette année. Il avait été annoncé comme explosif. Les deux premiers jours, j'ai vu en face de moi un enfant qui ne supportait pas la frustration, le regard des autres. Incapable de gérer ses émotions, il se roulait par terre en hurlant et pleurant. Grâce à la classe flexible, il peut s'isoler régulièrement, changer de place sans se justifier, évacuer son trop plein quand il en a besoin.

    Mes loulous sont assez sympas entre eux pour laisser la place quand un élève en besoin le demande. Et les élèves en besoin n'abusent pas non plus. 

    Je trouve ma classe plus "posée" qu'il y a 4 semaines. Je ne répète plus les consignes 5 fois, la mise au travail est rapide et efficace. 

     

    Ma classe respire, c'est une ruche qui bouillonne de vie. Les enfants sont heureux de venir le matin (du moins, j'en ai l'impression) et moi aussi. C'est déjà pas mal!sarcastic

    Pin It

    10 commentaires
  • Ca y est, plus de place attribuée, donc plus de casier associé à un bureau. J'ai pu enlever de nombreuses tables pour les remplacer par d'autres choses.

     

    N'hésitez pas à poser vos questions. Pour l'instant, je continue à avoir des séances en classe entière ou par groupe. Tout est possible avec ce dispositif!


    23 commentaires
  • Pourquoi je ne commencerai pas la classe flexible à la rentrée?

    Cela a été ma cogitation du mois de juillet. Comment vais-je accueillir mes élèves à la rentrée? Assises flexibles, des coins de partout, plus de casier?

    Plus j'y réfléchissais, plus cela me semblait compliqué et ce, pour plusieurs raisons:

     

    A la rentrée, tout le monde doit trouver sa place!

     

    Et oui, ce n'est pas évident la rentée. Les enfants ont des appréhensions, je ne connais pas mes élèves, je ne sais pas qui sera capable de travailler avec qui et quel binôme sera insupportable. 

    Alors forcement, si, le jour de la rentrée, je leur dis "allez, zoouuuuu, on s'installe où l'on veut, mais dans 40 minutes, on change!", je pense que je vais leur faire peur. happy

    Certains enfants ont besoin d'une place attitrée, leur petit morceau de territoire dans ce pays qu'est la classe. Le partage a toujours du bon, mais n'effrayons pas ces enfants qui viennent d'effectuer une année de CP traditionnelle où l'on a passé notre temps à leur demander d'aller s’asseoir à leur place. 

     

     

    A la rentrée on doit instaurer les règles de la classe!

     

    Les règles d'une classe traditionnelle, les enfants les connaissent. J'ai bien dit "les connaissent" et pas les respectent. winktongue

    J'aime instaurer le calme propice au travail et la collaboration AVANT de leur proposer autre chose.

    A la rentrée, on (re)apprend à se déplacer en silence dans le rang (ce n'est JAMAIS gagné, hein? ouch), on (re)apprend à saluer la maîtresse en rentrant, à s'installer en silence et à sortir ses affaires sans que la maîtresse ne soit là pour vérifier. On (re)apprend à faire ses rituels de façon autonome, à attendre son tour, à se mettre en autonomie quand on a fini, à ranger ses affaires correctement.

    Alors oui, tous ses apprentissages sont possibles aussi en classe flexible. Mais la classe flexible est elle-même un apprentissage.

    Pour certains enfants, la liberté qu'offre la classe flexible (que l'on propose du travail au sol, du travail en demi-groupe, du travail par îlot... ) est un ticket ingérable pour eux. Ils courent de place en place, sont totalement indécis et en perdent l'importance de la tâche à réaliser.

    On peut imaginer un placement ultra-guidé pour parer à cela (toi tu t'assois là et tu fais ça!). Sauf que ce n'est pas ma vision de la classe flexible pour le coup... 

    Il vaut donc mieux commencer petit, effectuer un changement de place contrôlé (sous forme d'ateliers d'art visuel, par exemple, où tout le monde va se placer à l'atelier qu'il souhaite réaliser) et débriefer après (Cela vous a plu de changer de place afin d'effectuer chacun une tâche différente? Pourquoi? Est-ce que vous souhaitez travailler encore ainsi?).

    Bref, instaurer un cadre rassurant pour que les élèves se sentent bien et en sécurité.

     

     

    Quelle sera la couleur de ma classe?

     

    Ma classe ne ressemblera sûrement pas à celle de l'année passée. On le sait, toute les promos sont différentes. Peut-être que cette promo ne sera pas du tout encline à travailler en ateliers autonomes, à changer de place régulièrement, à faire des choix raisonnés.

    On ne calibre pas ses élèves pour les adapter à notre vision de la classe flexible, on adapte la classe flexible à eux. Et les choses qui ont échoué ou réussi avec la promo précédente ne fonctionneront peut-être pas de la même façon avec nos nouveaux élèves.

     

     

    Mon angle d'attaque? La patience!

     

    Et bien que la patience ne soit pas mon fort, je vais attendre le bon moment, je vais commencer petit. A la rentrée, tous les enfants de la classe auront un bureau ET une chaise (ou un tabouret). Ils seront installés en îlot (ce qui, pour certains, sera déjà très tentant...).

    Puis, l'après-midi, nous essayerons de faire 10 minutes de lecture plaisir assis ou allongé où l'on veut dans la classe. Bien sûr, ces 10 minutes seront suivi de 20 minutes de "est-ce que vous avez aimé, quelque chose vous a-t-il déranger, comment peut-on améliorer...".

    Et oui, en septembre, il faudra faire beaucoup de bilans au coin regroupement (seul coin qui sera installé dès le premier jour de la rentrée). Analyser ensemble ce qui marche, ce qui ne marche pas, ce qu'on peut apporter comme solution... Parce ce que ce sont dans les moments comme celui-ci que, moi, je construis la classe flexible

    Samy se balance constamment et il peut se faire mal ? --> Introduction de l’élastique et du ballon

    Julie fait trop de bruit en lisant ? --> Introduction du toobaloo et des casques de réflexion

    Tom aimerait s'isoler du groupe pour être plus tranquille? --> Introduction des Z-Tools, porte-document et petites tables individuelle

    Nana se lève sans cesse? --> Introduction des places debout.

    Lucie a besoin d'aide pour réaliser ses exercices? --> Mise en place de la table de travail guidée.

     

    Et ainsi de suite! Tout leur donner de suite, c'est, à mon sens, les noyer sous une tonne d'informations. Mieux vaut donc y aller petit à petit...

     

    Voilà donc pourquoi je ne commencerai pas la classe flexible à la rentrée! Mais SI, ma classe deviendra flexible et évoluera toute l'année!

     

    Et vous quelle sera votre stratégie?

    Pin It

    30 commentaires
  • J'ai décidé, aujourd'hui, de vous raconter la journée d'une de mes élèves, Lilou.

    Lilou est une petite fille qui a beaucoup de copains en classe, elle aime lire, bavarder et est très curieuse. Elle est championne en conjugaison mais rencontre quelques difficultés en mathématiques, surtout en calcul.Lilou a des cahiers impeccables mais, curieusement, a beaucoup de mal à rester assise correctement sur une chaise.Ses affaires sont rangées correctement, même si, parfois, il lui arrive d'enfouir une feuille, sans regarder, dans son casier.

     

    Voici donc la journée de Lilou en classe flexible de CE1:

     

    8h30: La maîtresse vient chercher la classe en bas de l'escalier. Lilou monte en classe, en rang avec son binôme. Elle n'a pas choisit son binôme de rang mais elle s'entend bien avec lui. La maîtresse met ensemble des enfants capables d'échanger.

    En arrivant dans le couloir, juste avant la classe, Lilou pose son pull au porte-manteau et met ses pantoufles (rangées dans un sac plastique accroché au porte-manteau). Puis elle rentre dans la classe en saluant la maîtresse.

    Lilou rejoint sa place à un îlot. Lilou est installée à un îlot de 8 tables, avec des chaises traditionnelles. Certains copains ont déjà rejoint leurs îlots, et sont assis sur des galettes ou des ballons. 

    La journée de Lilou en classe flexible

    Aujourd'hui, c'est lundi. Lilou sait que, tous les lundis, c'est elle qui est chargé d'aller chercher les pots à crayons de tout son îlot. Elle se dépêche car ses camarades attendent leur matériel pour se mettre au travail.

     

    8h40: Lilou a apporté les pots pour son îlot. Elle sort son agenda de son cartable puis accroche son cartable au crochet de sa table. Les devoirs sont au VPI, elle copie rapidement puisqu'elle sait que quand la maîtresse aura fini de faire l'appel, on corrigera les rituels

    Après avoir copier les devoirs et ranger son agenda dans son cartable, Lilou sort sa pochette de rituel. Elle remplit son chaque jour compte et sa tirelire puis corrige avec toute la classe.

     

    8h55: La maîtresse fait la dictée quotidienne. Une phrase dictée sur l'ardoise (ardoise rangée dans le casier de Lilou). Quand tout le monde a écrit sa phrase, Lilou peut aller voir son binôme pour négocier sa dictée. Ils peuvent s'installer où ils veulent dans la classe. 5 minutes plus tard, tout le monde se retrouve au coin regroupement pour la négociation de groupe. Un élève joue le rôle de médiateur au tableau. Les autres sont assis en tailleur et lèvent la main pour être interrogée.

     

    9h10: Lilou jette un coup d’œil au programme inscrit sur le tableau. Ce matin, c'est orthographe/phonologie. Toujours dans le coin regroupement avec son ardoise, elle découvre le son de la semaine et écrit trois mots contenant le son de la semaine en s'aidant de l'image projetée au VPI. Toute la classe met en commun ensuite et discute autour des mots inscrits au tableau pour en dégager une règle.

    La maîtresse demande à chacun de rejoindre sa place et de sortir son cahier de leçons pour y coller le son de la semaine. Lilou sort son cahier de son cartable, colle la leçon distribuée et colorie les diverses graphies.

     

    9h35: Il va falloir faire quelques exercices pour s’entraîner par rapport au son vu. La maîtresse propose de passer en classe flexible. Lilou est contente car le lundi, elle est prioritaire(comme 5 autres camarades), elle va pouvoir choisir en première son spot. Pour elle, cela sera une Z-tool en coin regroupement. Elle a essayé les ballons, mais elle ne se sent pas à l'aise dessus. Lilou prend donc une Z-tool, son cahier de leçon, sa fiche d’exercices et son pot à crayons (contenant crayon, gomme, stylos, règle, colle, velleda et crayons de couleur) et va s'installer dans le coin regroupement. C'est le lieu qui a été défini par la classe pour accueillir les enfants travaillant avec une Z-tool. Lilou est seule, elle a 15 minutes pour faire sa fiche. Si elle a fini avant, elle peut colorier les images présentes dans la fiche de son.

     

    La journée de Lilou en classe flexible

    9h55: Tout le monde range la classe flexible. Lilou range sa Z-tool, son cahier de leçon dans son cartable, sa fiche d'exercice dans la boite "à corriger" et son pot sur sa table. C'est l'heure des "5 au quotidien". Lilou est libre de choisir parmi un des 5 ateliers proposés (mais elle doit tous les faire dans la semaine). Pendant qu'elle s'inscrit en plaçant sa main au tableau, la maîtresse place dans 5 zones de la classe les 5 paniers correspondant aux activités proposées. Lilou a choisi de travailler au centre des mots. Elle va donc sur l'îlot "galettes" et pioche dans le panier une ardoise, des velledas multicolores et une liste de mots. Il y a aussi des plaques aimantées et des lettres aimants, des tampons lettres, des feuilles blanches, des feutres, des crayons. Lilou le sait, si elle apprend sérieusement ses mots, elle aura un tampon "champion d'orthographe" vendredi.

     

    10h15: C'est l'heure de la récréation. Toute la classe range les divers ateliers. On remet ses chaussures, on prend son pull au passage et nous descendons dans la cour.

     

    10h30: Fin de la récréation. Lilou remonte en classe (enlève chaussures et pull). C'est l'heure des mathématiques. La maîtresse a installé (avant de descendre) 5 chaises en éventail devant le TBI.  5 élèves pourront s'y asseoir avec une Z-tool. Il y a aussi 5 plateaux pour travailler au sol et 4 plaquettes. La maîtresse divise la classe en deux (niveau 1, niveau 2) et garde le niveau 1 avec elle. Lilou fait partie du niveau 1 (11 élèves dans ce groupe). Elle décide de travailler sur un plateau. Elle va chercher son pot et s'installe.

    La journée de Lilou en classe flexible

    La maîtresse a décidé de travailler sur les suites numériques. Lilou a des difficultés pour ce type d'exercices. Elle peut utiliser un compteur ou l'immeuble des nombres pour s'aider. La maîtresse a l’œil sur toutes les copies et intervient dès qu'elle repère une difficulté.

     

    11h00: Le timer sonne la fin du travail guidée avec la maîtresse. Lilou va poser sa fiche dans la boite "à corriger" et se dirige dans le fond de la classe. Là, elle récupère son cahier de centre et décide de travailler avec sa copine Nina (elle choisira peut-être Louna, ou Nino la prochaine fois). Ensemble, elles tirent une carte à tache et une carte nombre. Le hasard veut qu'elles utilisent les abaques aujourd'hui. Génial, Lilou adore les abaques! Lilou et Nina choisissent de s'installer sur une table basse. Elles peuvent s'installer où elles veulent, mais loin du coin regroupement où travaille le niveau 2.

    Pendant 30 minutes, Lilou et les 10 autres élèves du niveau 1 vont travailler en parfaite autonomie en numération. Pas question de déranger la maîtresse qui a récupéré les 14 autres élèves de la classe pour faire un travail guidé. Quand Lilou a fini les abaques, elle tire une autre carte et réalise la tâche demandée avec Nina. Si Lilou et Nina ne comprennent pas un travail, elles peuvent demander à un autre binôme de travail ou regarder dans le cahier exemple.

     

    11h25: Le premier timer sonne. C'est signe pour Lilou et ses 10 autres camardes de ranger les activités. On range le matériel de manipulation, on empile les cahiers de centres. 5 minutes plus tard, le deuxième timer sonne. Tout le monde rejoint son bureau.

     

    11h30: La maîtresse distribue les plans de travail de la semaine. Pour la deuxième fois de la matinée, Lilou s'inscrit pour rejoindre le spot qui lui convient. Elle choisit d'aller travailler debout cette fois-ci. Elle prend sa fiche, son pot à crayon et va travailler.

     

    11h50: C'est la fin de la matinée. Lilou range son pot et sa fiche dans la boite à corriger avant d'aller mettre ses chaussures pour aller à la cantine.

     

    13h50: Lilou remonte en classe, accompagnée par un intervenant du périscolaire. Avec ses camarades, elle s'installe pour 15 minutes de lecture plaisir en classe. Elle décide de prendre un tapis de yoga et d'aller s'allonger dans le couloir pour lire. Sauf que dans le couloir, il y a déjà Nina qui est installée sur le pédalier. Lilou est raisonnable, elle préfère revenir en classe et s'allonger au coin regroupement.

     

    14h10: Séance de grammaire sur la nature des mots. La maîtresse met au VPI trois phrases à analyser, pour tout le monde, 5 pour les volontaires. Lilou peut à nouveau choisir le lieu où elle veut travailler. Sauf qu'elle ne peut pas aller travailler debout (elle tournerait le dos au tableau) ou allongée au sol. Pour écrire sur son cahier, Lilou le sait, certains spots sont fermés. Lilou choisit d'aller travailler à l’îlot de la maîtresse. C'est précisément l'îlot où elle est assise dès le matin. Cet îlot est réservé aux élèves qui ont besoin d'aide pendant la classe flexible. Cela rassure parfois Lilou de travailler avec la maîtresse.

     

    14h25: Lilou a terminé les 5 phrases mais le timer accorde encore 10 minutes aux élèves qui en ont besoin pour terminer l'exercice. Lilou décide donc de prendre un atelier et d'aller s’entraîner dans le couloir, pour ne pas déranger ses camarades.

     

    14h35:  Le timer sonne la fin de l'activité. La maîtresse a corrigé les premiers cahiers. Lilou vérifie que son pot est bien rangé à sa place et rejoint le coin regroupement afin d'assister à la correction collective de l'exercice.

     

    14h50: Le lundi, en fin de journée, la classe travaille sur les élevages et la nature. La maîtresse a disposé 8 boites avec des chenilles un peu partout dans la classe. On ne change pas de place. Lilou accepte de prendre une chenille dans sa main pendant que Louna la mesure. elle doit aussi dessiner la chenille, compter les anneaux, examiner les pattes à la loupe... Lilou a accès à trois livres sur les chenilles mais ils sont pris d'assaut. La maîtresse écrit les questions des élèves au VPI mais refuse d'y répondre. Il va falloir trouver les réponses ensemble...

     

    15h40: La maîtresse annonce la fin de la journée. Toute la classe doit être rangée, les papiers ramassés. Lilou récupère les pots de son îlot pour aller les déposer au fond de la classe. Elle ne sera plus responsable ou prioritaire jusqu'à lundi prochaine.

     

    15h50: Sonnerie de fin de cours. Lilou remet ses chaussures, récupère son cartable et se met en rang.

     

     

    Petit interrogation de la maîtresse: Combien de fois Lilou a-elle changé de place dans la journée?

    Pin It

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique